Des Infos du Sénégal en temps réel...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

OPTEZ-VOUS POUR UN FRANCO-SÉNÉGALAIS DANS UNE CASE A PAILLE , OU UN MAUVAIS SÉNÉGALAIS AU PALAIS




La France, ce beau pays avec ces contrastes, pays colonisateur, connue pour légiférer sur tout, est en train de contaminer le pays de la "Téranga".En matière de législation, la France est championne. Des lois insensées, voire impraticables sont votées et extirpées aussitôt dans la mémoires des français, en guise d'exemple, le saviez-vous, Chez de Gaulle, il est interdit d'appeler son cochon : Napoléon.Le Sénégal est en passe de prendre le témoin de la législation ridicule, mais surtout celle qui est attentatoire à la cohésion de ce pays que nous chérissons tous.Pour des raisons essentiellement politiques, les parlementaires de la majorité, voués aux gémonies par beaucoup de sénégalais à cause de l'image hideuse qu'ils ont donnés à cette institution, veulent se pencher sur la question ayant trait à la double nationalité des futurs adversaires politiques du président Macky Sall. Soyons clairs et osons le dire. Il s'agit ici exclusivement d'Abdoul Mbaye pourtant ancien premier ministre de ce dernier,et Karim Meissa Wade.Tous les deux aspirent pour l'instant à abréger la souffrance des sénégalais en 2019, en mettant un terme au mandat du président Sall au travers les urnes.

Qu'ont-ils en commun ?

Le premier né d'un père sénégalais (le juge Kéba Mbaye) et d'une mère française.Le second n'est pas à présenter au Sénégalais.

Deux banquiers qui politiquement tout les oppose sauf le départ du président Sall à la tête de ce pays.
Que leur reproche-t-on ? Avoir des ambitions politiques, supposés détenir la double nationalité (des franco-sénégalais ou sénégalo-français), d'avoir un père sénégalais et une maman française.Au delà de la question politique, demeure une question simple.

Peut-on se permettre d'exclure des sénégalais qui prétendent à la magistrature suprême, en prétextant la question du choix de leur nationalité ? Même si la charte fondamentale est claire dessus : "il faut être exclusivement de nationalité sénégalaise".Et pourtant à l'aube de la seconde alternance, il y eut un ministre allemand du nom d'Abou Lo: ministre de la communication et des télécommunication dans l'ancien gouvernement d' Abdoul Mbaye désormais "Français" aux yeux du pouvoir . Une forfaiture constitutionnelle qui a duré et perduré,jusqu'à son éviction pour incompétence ou manque de résultats escomptés.

Le problème du développement du Sénégal ne se situe point sur l'aspect identitaire de celui ou celle qui préside aux destinées du pays, mais plutôt sur l'aspect patriote.

Entre le franco-sénégalais dans une case à paille et le mauvais sénégalais au palais .J'opte pour le premier n'en déplaise aux pseudo patriotes.

Le patriotisme ne se décrète pas avec des slogans creux, on se l’approprie, on l'incarne on doit l'avoir en bandoulière.

Khaly Marame Ngouille Ndiayes

Lu 17 fois
Dimanche 7 Août 2016
LVDPS.INFO


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Politique | Affaires des biens supposés mals acquis | Economie | Société | News Afrique | News du Monde | Tribune Libre | Actualité Boutique | Migration | Fait Divers | Infos Utiles | Sport | Culture | Education | Clips | People | Potins | Cote Ivoire | Necrologie | Santé | Histoire | Diaspora | France 2017 | France | Libye | Réligion | Humour | Insolite | Dramatique | NTCI | Elections legislatives sénégalaises 2012 | JUSTICE | Archives | Bien être | Coin des Femmes | Coin Couple | Communication | Environnement | Entretien | Chronique | Plat du jour | Diplomatie | Sondage | Journal Télévisé | Association Loi 1900 | Partis politiques sénégalais



Inscription à la newsletter

Notre selection du jour...

Brochettes apéritives

0 Commentaire - 18/05/2017 - LVDPS.INFO








Dans nos blogs



Infos Utiles-Santé