Des Infos du Sénégal en temps réel...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Même si des responsables du Parti démocratique sénégalais pourraient être tentés de la démentir en vain, il n’en demeure pas moins que Actusen.com vous la file dans le mille ! Ceux qui espéraient que l’ancien plus célèbre prisonnier des Maisons d’arr




Même si des responsables du Parti démocratique sénégalais pourraient être tentés de la démentir en vain, il n’en demeure pas moins que Actusen.com vous la file dans le mille ! Ceux qui espéraient que l’ancien plus célèbre prisonnier des Maisons d’arrêt et de correction du Sénégal allait rentrer au bercail de sitôt, pourraient déchanter, et pour cause.

Selon des sources généralement bien informées, Karim Wade, fils de l’ex-Président de la République, Abdoulaye Wade, ne pourra pas, sauf s’il décidait de violer une partie des clauses de sa libération, revenir au Sénégal avant un an.

En un mot comme en mille, figure, entre autres conditions de son élargissement en catimini suivi de son exfiltration vers le Qatar, l’acceptation par Karim Wade de ne plus fouler le sol sénégalais, avant douze longs mois, à compter de la date de sa sortie de prison.

On la gardait, jusqu’ici, secrète, depuis lors, mais c’est l’une des conditions surréalistes fixées à Karim Wade, confie une source au parfum de celles-ci. Une autre source, proche du Pouvoir, et qui se veut plus formelle, d’en rajouter cette couche : « il ne reviendra plus », dit-il. Avant de tempérer : « pas avant un an, au plus tôt! ».

Au-delà des douze mois, il lui faudra être sage et respecter scrupuleusement les termes du pacte

Mais ce n’est pas tout. Car selon toujours les sources concordantes de Actusen.com, le retour en terre sénégalaise du fils du prédécesseur de Macky Sall, à date échue, est subordonné au fait qu’il soit sage et qu’il ait totalement souscrit au respect scrupuleux des conditions de sa libération.

La preuve, subodore-t-on, si Karim Wade venait à violer le pacte qu’il a signé avec le régime en place, il pourrait se heurter à des sanctions insoupçonnées. En d’autres termes, commente un des interlocuteurs de Actusen.com : « c’est comme une sorte de contrat à durée déterminée ».

Et preuve symptomatique que le Palais ne badine pas avec toute idée de non-respect des conditions de sa libération, l’ancien puissant ministre d’Etat sous le défunt régime de son père a été sommé de cesser, sans condition aucune, sa propension à passer des coups de fil à-tout-va. Notamment à des personnalités de la Société civile, du monde sportif, culturel et surtout politique (que l’on est de la Mouvance présidentielle, de l’opposition ou des non-alignés).

D’ailleurs, souffle-t-on à Actusen.com, c’est tout le sens qu’il faut donner au fait que, depuis quelque temps, on n’ait plus entendu parler des coups de fil que le fils de l’ex-Chef de l’Etat avait l’habitude de passer, à un rythme exponentiel. Cependant, jusqu’à quand Karim Wade se pliera-t-il à cette litanie d’interdits ? A cette question, qui garde tout son pesant d’or, Actusen.com préfère donner sa langue au chat.

Jusqu’à quand Karim Wade continuera-t-il à se plier à cette litanie d’injonctions?

Reste, maintenant, à savoir, avec ces conditions-là, est-ce que Karim Wade pourra jouer, comme cela se devra, sa partition de futur candidat du Parti démocratique sénégalais à la Présidentielle de 2019. Si, bien évidemment, les libéraux présenteront un challenger, face à Macky Sall, candidat à sa propre succession.

Pour rappel, Karim Wade a été condamné à six années ferme pour enrichissement illicite par la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Et à payer une amende de 138 milliards F Cfa à l’Etat du Sénégal. Après quelques années passées en taule, il a été gracié par le Président Sall, après que Touba, capitale du Mouridisme, Tivaouane, Cité du tidianisme, ainsi que l’Emir du Qatar (celui-là avait dépêché son Procureur général qui a voyagé à bord du même vol que Wade-fils) y ont joué un rôle crucial.

Daouda GBAYA (Actusen.com)

Lu 21 fois
Samedi 20 Août 2016
LVDPS.INFO


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Politique | Affaires des biens supposés mals acquis | Economie | Société | News Afrique | News du Monde | Tribune Libre | Actualité Boutique | Migration | Fait Divers | Infos Utiles | Sport | Culture | Education | Clips | People | Potins | Cote Ivoire | Necrologie | Santé | Histoire | Diaspora | France 2017 | France | Libye | Réligion | Humour | Insolite | Dramatique | NTCI | Elections legislatives sénégalaises 2012 | JUSTICE | Archives | Bien être | Coin des Femmes | Coin Couple | Communication | Environnement | Entretien | Chronique | Plat du jour | Diplomatie | Sondage | Journal Télévisé | Association Loi 1900 | Partis politiques sénégalais



Inscription à la newsletter

Notre selection du jour...

Brochettes apéritives

1 Commentaire - 18/05/2017 - LVDPS.INFO








Dans nos blogs



Infos Utiles-Santé