Des Infos du Sénégal en temps réel...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mamadou Diop "Decroix" : "C'est regrettable, mais on n'a pas de République (...) C'est Macky Sall qui nomme, dégomme à sa guise (...) Macky traite tout dans l'opacité (...)"


La théorie de la séparation des pouvoirs désigne, faut-il le rappeler, la distinction entre les différentes fonctions de l’État, mise en œuvre afin de limiter l’arbitraire et d’empêcher les abus liés à l’exercice de la souveraineté. Cette doctrine, qui est au cœur de l’organisation actuelle de nos institutions, garantit l’indépendance fonctionnelle des juridictions par rapport aux différents pouvoirs.



La théorie classique de la séparation des pouvoirs distingue dans tout régime politique trois fonctions fondamentales : le pouvoir législatif édicte les normes générales organisant la vie sociale, tandis que le pouvoir exécutif se charge de l’exécution de ces règles et de la gestion de leurs conséquences administratives, et que le pouvoir judiciaire en assure l’application dans le cadre du règlement des litiges.

On retrouve cette distinction dans la Constitution de la République, qui garantit solennellement l’indépendance de la fonction judiciaire à l’égard des autres pouvoirs. "Malheureusement, tel n'est pas le cas au Sénégal" objecte l'opposant Mamadou Diop Decroix.
Invité à l'émission "Grand Jury", il a pratiquement tiré sur le régime en place, particulièrement au Pr Macky Sall.
Aux yeux de Decroix, comme on le surnomme: " c'est regrettable, mais on n'a pas de République". Invité par notre confrère Mamoudou Ibra Kane, il laissera entendre que :"c'est Macky Sall qui nomme, dégomme à sa guise (...)"
A l'en croire, "le chef de l'Etat manipule à sa guise la justice par l'entremise de son ministre de la Justice". Alors que, dans l'ordre normal des choses l' indépendance de la justice par rapport au pouvoir exécutif devrait être garantie par la séparation des fonctions administratives et judiciaires, ainsi que par diverses règles statutaires. En somme, Decroix ne croit pas que la Justice Sénégalaise est indépendante et impartiale

Evoquant ce qu'il est convenu d'appeler "l'affaire Bictogo", c'est à dire le fait que l’Etat du Sénégal ait consenti à payer 12 milliards de FCFA à Adama Bictogo après la résiliation du contrat qui le liait à la société Snedai, Mamadou Diop Decroix se dit indigné. Il dit qu'il ne comprend pas que ce controversé homme d’affaires ivoirien au coeur de cette production de visas biométriques, soit aussi bien traité par le gouvernement Sénégalais, au premier chef par le chef de l'Etat."On dit que c'est l'ami du Président Macky Sall, c'est grave, c'est scandaleux..." fulmine t'il avant d'embrayer: "pourquoi l'argent du contribuable Sénégalais devrait-il servir des intérêts personnels?"

Pour Decroix ce "projet de Macky Sall qui a fait long feu et entrainé des pertes énormes pour notre pays a été traité parmi d'autres scandales dans l'opacité"


dakarspote.com

Lu 15 fois
Dimanche 22 Mai 2016
LVDPS.INFO


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Politique | Affaires des biens supposés mals acquis | Economie | Société | News Afrique | News du Monde | Tribune Libre | Actualité Boutique | Migration | Fait Divers | Infos Utiles | Sport | Culture | Education | Clips | People | Potins | Cote Ivoire | Necrologie | Santé | Histoire | Diaspora | France 2017 | France | Libye | Réligion | Humour | Insolite | Dramatique | NTCI | Elections legislatives sénégalaises 2012 | JUSTICE | Archives | Bien être | Coin des Femmes | Coin Couple | Communication | Environnement | Entretien | Chronique | Plat du jour | Diplomatie | Sondage | Journal Télévisé | Association Loi 1900 | Partis politiques sénégalais



Inscription à la newsletter

Notre selection du jour...

Brochettes apéritives

0 Commentaire - 18/05/2017 - LVDPS.INFO








Dans nos blogs



Infos Utiles-Santé