Des Infos du Sénégal en temps réel...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

La présidente Madame Mbacké prépare sa riposte, des femmes s'érigent en boucliers autour d'elle : « si elle tombe, beaucoup de têtes vont tomber avec elle »


Alors qu'elle a jusque-là systématiquement ignoré les attaques de ses adversaires dans le mouvement des femmes Apr de France, et qui depuis samedi réclament désormais officiellement et ostensiblement sa tête, la présidente du dit-mouvement s'est enfin résolue à briser son long silence. Madame Mbacké, également vice- consul du Sénégal à Paris, est en train de peaufiner sa riposte qu'elle mettra en branle dans les « tous prochains jours». Selon nos informations, elle fera des révélations sur les soubassements de cette rébellion interne, avec des « preuves à l'appui ». En attendant, un autre groupe de femmes est monté au créneau pour s'ériger en boucliers autour de celle qu'elles considèrent comme leur présidente « hier, aujourd'hui et demain ».



Longtemps en latence, la rébellion au sein du mouvement des femmes Apr (parti au pouvoir au Sénégal) en France est, depuis samedi, officielle. Puisque des adjointes à la présidente du-dit mouvement ont tenu une réunion publique en grande pompe dans le 18e arrondissement de Paris pour déclarer officiellement la guerre à Madame Mbacké, leur responsable. En clair, elles lancent un appel au président de leur parti, et celui du Sénégal, Macky Sall, pour «destituer» celle en qui il a toujours maintenu sa confiance durant les tempêtes successives qui ont agité ce mouvement depuis des années.

Ces revendications ne sont pas nouvelles en soi. Elles reviennent de façon sporadique depuis bien avant l'accession de Macky Sall au pouvoir, avec des actrices différentes. Mais, à chaque fois, Madame Mbacké se mure dans un silence, laissant le soin à Macky Sall de sonner la fin de la récréation, et d'appeler les récalcitrantes à rentrer dans le rang.
« Aujourd’hui nous avons recouvré notre liberté. Mme Sokhna Awa Diop Mbacké divise le parti. Elle a donné 1900 euros aux femmes des Mureaux en leur faisant croire que c’est une aide financière de Macky Sall alors que c’est faux. Elle le fait juste pour persuader les femmes qu’elle est dans les bonnes grâces du président de la République », a expliqué Astou Fall, responsable des femmes APR de Elbeuf, cité par notre confrère diasporas.fr.

« À partir d’aujourd’hui, nous ne considérons plus Mme Mbacké comme la présidente du Mouvement des femmes de l’APR en France. Elle est belliqueuse, clivante et ne respecte personne. Nous avons alerté les responsables de la DSE depuis longtemps, mais ils n’ont jamais voulu prendre des initiatives pour rapprocher les deux camps. Aujourd’hui, il n’est plus possible de travailler sous ses ordres. », a renchéri Liba Sène, une des vice-présidentes du Mouvement des femmes APR de France.

Ces revendications ne sont pas nouvelles en soi. Elles reviennent de façon sporadique depuis bien avant l'accession de Macky Sall au pouvoir, avec des actrices différentes. Mais, à chaque fois, Madame Mbacké se mure dans un silence, laissant le soin à Macky Sall de sonner la fin de la récréation, et d'appeler les récalcitrantes à rentrer dans le rang.

Mais pour la première fois ces revendications ont été exprimées de façon très organisée, lors d'une réunion dédiée à la circonstance. Et pour la première fois également, cette rébellion est perçue par Madame Mbacké, mais aussi Demba Sow, le coordonnateur du parti en France, qui paye son soutien indéfectible à cette dernière, comme étant l'oeuvre de mains tapis dans l'ombre. En clair, le tandem soupçonne des responsables du parti à Dakar et à Paris de «manipuler» les rebelles aux fins de déboulonner la vice-consul.

Alors, face à cette nouvelle donne, Madame Mbacké n'attendra plus le messie Macky venir lui sauver la peau. Elle a ainsi décidé de changer de stratégie. Loin d'abdiquer, elle prépare une «riposte cinglante». «On va m'entendre bientôt», confie t- elle à Afrique Connection, précisant qu'elle et ses proches sont en train de mettre une dernière main sur leur stratégie et le format de la contre-offensive en préparation.

Et selon toute vraisemblance, ça va cogner dur, et tous azimuts. Puisque, d'après les confidences de son entourage à Afrique Connection, Madame Mbacké démasquera « les responsables qui manipulent ces femmes, avec des preuves à l'appui».

«Madame Mbacké n'a jamais aussi forte que quand tout le monde pense qu'elle est dos au mur. L'adversité la galvanise», souffle un de ses soutiens.
«Elle est en train de préparer une contre-attaque», confirme un membre de son entourage. Qui souffle que «Madame Mbacké n'a jamais aussi forte que quand tout le monde pense qu'elle est dos au mur. L'adversité la galvanise».

Mais en attendant la sortie programmée de la vice-consul, d'autres femmes «apéristes» se sont érigées en boucliers autour de celle qu'elles considèrent comme leur «présidente hier, aujourd'hui et demain». Elles ont contacté Afrique Connection pour à la fois s'inscrire en faux avec les dissidentes et avertir Macky Sall.

« Nous avons entendu dire qu'il y a des responsables qui manipulent ces femmes. Nous sommes en train de mener notre enquête pour en être sûres. Mais s'il est avéré que des responsables du parti en France et au Sénégal sont derrière ce groupe de femmes, s'il est avéré que ce sont ces mêmes responsables qui ont fiancé leur réunion, alors moi je dis que ces responsables n'aiment pas le président Macky Sall car c'est lui-même qui a confirmé les responsables de toutes les structures en disant qu'il n' y aura pas de renouvellements jusqu'en 2019. Si ces responsables aimaient le président, s'ils travaillaient dans l'intérêt général du parti, ils auraient respecté les instructions du président, au lieu de manipuler des femmes contre Madame Mbacké», martèle Aissata Dème de la section de Mantes-La-Jolie. Qui avertit: « pour toutes ces raisons, je peux veux assurer que si Madame Mbacké tombe, beaucoup de têtes vont tomber avec elle».

«Elle a sacrifié sa vie de famille au profit du président Macky Sall et de l'Apr. Elle s'est battue avec les autres responsables fondateurs du parti pour implanter l'Apr en France et en Europe, et maintenant des femmes qui n'ont personne derrière elles veulent récupérer son travail. Nous ne n'accepterons pas cela. Elles nous trouveront sur leur chemin.»
«Elle a sacrifié sa vie de famille au profit du président Macky Sall et de l'Apr. Elle s'est battue avec les autres responsables fondateurs du parti pour implanter l'Apr en France et en Europe, et maintenant des femmes qui n'ont personne derrière elles veulent récupérer son travail. Nous ne n'accepterons pas cela. Elles nous trouveront sur leur chemin.», déclare pour sa part Kadia Diop, adjointe à la présidente de la section section d' Elbeuf dirigée par Astou Fall, l'une des dissidentes.

Avant d'ajouter: « Si Macky Sall se laisse tromper jusqu'à ce que Madame Mbacké quitte le parti, moi aussi je le quitte. Et je connais beaucoup de femmes qui vont la suivre partout où elle va.»

Marième Guédé (section Cléon)- elle, pense que «toutes ces femmes qui réclament la tête de Mme Mbacké le font que par jalousie. Elles disent que le parti les ignore, et pourtant la plupart d'entre elles sont allées à la Mecque grâce au parti.»

Awa Dabo, adjointe au coordonnateur de la section des Muraux, elle, demande aux dissidentes de ne pas les Muraux comme alibi: «Elles disent que Madame Mbacké nous a remis 1900 euros, mais c'est un mensonge. Qu'elles laissent les Muraux tranquilles, et Madame Mbacké de continuer le bon travail qu'elle est en train de faire.»

Bref, la guerre larvée au sein du mouvement des femmes Apr de France est entrée dans une nouvelle phase. Ce sera visiblement à la guerre comme à la guerre.

Thierno DIALLO

Lu 18 fois
Vendredi 14 Octobre 2016
LVDPS.INFO


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Politique | Affaires des biens supposés mals acquis | Economie | Société | News Afrique | News du Monde | Tribune Libre | Actualité Boutique | Migration | Fait Divers | Infos Utiles | Sport | Culture | Education | Clips | People | Potins | Cote Ivoire | Necrologie | Santé | Histoire | Diaspora | France 2017 | France | Libye | Réligion | Humour | Insolite | Dramatique | NTCI | Elections legislatives sénégalaises 2012 | JUSTICE | Archives | Bien être | Coin des Femmes | Coin Couple | Communication | Environnement | Entretien | Chronique | Plat du jour | Diplomatie | Sondage | Journal Télévisé | Association Loi 1900 | Partis politiques sénégalais



Inscription à la newsletter

Notre selection du jour...

Brochettes apéritives

1 Commentaire - 18/05/2017 - LVDPS.INFO








Dans nos blogs



Infos Utiles-Santé