Des Infos du Sénégal en temps réel...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

[ Accusations ] Alioune Badara Cissé numéro 2 de l’ Apr : ‘ Les objets de valeur du Palais et du Méridien sont en train d’être dévalisés’




[ Accusations ] Alioune Badara Cissé numéro 2 de l’ Apr : ‘ Les objets de valeur du Palais et du Méridien sont en train d’être dévalisés’

La section départementale de la coalition Benno Bokk Yaakaar a tenu, dans la matinée d’hier, une conférence de presse pour faire l’état des lieux de ce second tour de la présidentielle. Au cours de cette rencontre, Alioune Badara Cissé a révélé que les libéraux s’emparent, depuis quelque temps, des objets d’art du Palais Présidentiel et du King Fahd Palace. 

 

(Correspondance) - Les libéraux sont en train de dévaliser les objets de valeur du Palais Présidentiel et du King Fahd Palace (Ex-Méridien président). La révélation est faite hier par Me Alioune Badara Cissé, numéro 2 de l’Apr. ‘Depuis trois jours, nous avons des informations concordantes que les objets d’art du Palais sont en train d’être mis dans des cartons. On nous informe également, que des objets de valeur offerts par le roi Fahd au Méridien Président sont en train d’être dévalisés par ces gens-là. Cela veut dire qu’ils se savent perdus et prêts à partir’, affirme l’ancien premier adjoint au maire de Saint-Louis. Ceci est, selon lui, une preuve claire que le pouvoir en place est en train de préparer à céder la place. Toutefois, ajoute-t-il, ‘leur départ ne se fera pas de manière simpliste. Ils ne partiront pas n’importe comment’, souligne-t-il. ‘Ils vendront leur peau très cher’. Et pour cause, dit l’’apériste’, ‘ils connaissent les exactions commises tout au long de leur mandat. Ils savent que l’impunité n’est plus de mise’. Dans le camp libéral, affirme Me Cissé, il ne reste plus que des ombres. Nombre d’entre eux n’y sont restés que pour renseigner le camp du challenger de Wade. ‘Tous au moins les ¾ ont déjà pris langue avec nous, ils n’y sont que pour nous renseigner de tout ce qui s’y passe. C’est pour cela que rien de ce qu’ils font ne nous est étranger’.

Alioune Badara Cissé s’exprimait ce jeudi au cours d’une conférence de presse animée par la coalition Benno Bokk Yaakaar. Ce face-à-face avait pour dessein de faire l’état des lieux avant le vote du 25 mars prochain. La coordonnatrice de cette coalition se dit persuadée du renversement de la tendance au soir du 25 mars prochain. Mieux, Benno Bokk Yaakaar compte remporter le scrutin avec 80 % des voix. Un fait qui est, croit Aïda Mbaye Dieng, réalisable du fait du nombre ‘très considérable’ de partis souteneurs de Macky Sall. ‘Douze coalitions se sont, aujourd’hui, soudées derrière le candidat Macky Sall. Numériquement, ça fait beaucoup’. La coalition qui porte la candidature de Macky Sall a noté également l’entrée de nombre de libéraux. ‘Durant ces deux semaines, beaucoup de libéraux porteurs de voix sont venus nous rejoindre. Si on connaît la somme de ce que les candidats avaient au premier tour, plus tous ceux-là qui viennent, plus la société civile et ceux qui n’avaient pas voté au premier tour’.

 

Aïda Mbaye Dieng n’a pas manqué de se prononcer sur les différentes sorties d’Abdoulaye Wade. Elle qualifie d’aveu très grave les propos de Wade faisant état d’une cessation de payement de salaire dans les deux mois si Macky Sall accède à la magistrature suprême. ‘Cela veut dire qu’il a dilapidé tout l’argent de notre pays. Or, en 2000 lorsqu’il venait au pouvoir, il a trouvé les caisses de l’Etat pleines’, a-t-elle expliqué. ’Wade sait exactement qu’il ne sera pas là d’ici quelques jours, donc il peut faire n’importe quelle déclaration. Il sait qu’il est perdu et que les élections sont déjà gagnées par Macky Sall’, renchérit Mme Dieng.

 

La coalition Benno Bokk Yaakaar de Saint-Louis a invité la Commission électorale départementale autonome (Ceda) à une gestion rigoureuse et transparente des cartes d’électeurs non encore retirées. Elle a également invité les populations à la retenue, au sens de la responsabilité et à bannir la violence et tout autre acte condamnable du jeu politique. ‘Nous avons des informations sur des pratiques malsaines que préparent les Fal pour usurper la volonté populaire au soir du 25 mars’, a affirmé la coordonnatrice. ‘La confiscation de la volonté du peuple ne passera, toutefois, pas’, a laissé entendre Aïda Mbaye Dieng.


Lu 156 fois
Vendredi 23 Mars 2012
LVDPS : Actualité sénégalaise et internationale


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Politique | Affaires des biens supposés mals acquis | Economie | Société | News Afrique | News du Monde | Tribune Libre | Actualité Boutique | Migration | Fait Divers | Infos Utiles | Sport | Culture | Education | Clips | People | Potins | Cote Ivoire | Necrologie | Santé | Histoire | Diaspora | France 2017 | France | Libye | Réligion | Humour | Insolite | Dramatique | NTCI | Elections legislatives sénégalaises 2012 | JUSTICE | Archives | Bien être | Coin des Femmes | Coin Couple | Communication | Environnement | Entretien | Chronique | Plat du jour | Diplomatie | Sondage | Journal Télévisé | Association Loi 1900 | Partis politiques sénégalais



Inscription à la newsletter

Notre selection du jour...

Brochettes apéritives

1 Commentaire - 18/05/2017 - LVDPS.INFO








Dans nos blogs



Infos Utiles-Santé